L’histoire Bersoult

Il s’agit avant tout d’une histoire de famille. Chaque génération apporte sa pierre à l’édifice pour construire une entreprise en constante évolution.

Denis et Renée Bersoult

Militaire de carrière, engagé comme mécanicien auprès de la Marine nationale, Denis Bersoult mène par conséquent une vie active, rythmée entre ses missions en mer et ses permissions. Las de la monotonie de ses séjours à terre, il décide en 1959 d’ouvrir un petit commerce indépendant. Géré par son épouse, Renée Bersoult, lors de ses absences, le petit magasin est installé au rez-de-chaussée de leur logement, situé à Maromme la Maine. Malgré une surface de vente modeste (50 m2), le petit commerce, qui consacre une large part à l’activité chauffagiste, ne tarde pas à fournir un complément de revenus notable au couple. Profitant de ses journées à terre pour effectuer les livraisons des produits vendus par son épouse, Denis Bersoult fait ainsi peu à peu prospérer son magasin.

C’est dans ce cadre de vie que naissent Joël et Jean-Pierre Bersoult. Bercés par l’ambiance de la boutique, les deux enfants montrent dès leur plus jeune âge de nombreux signes d’intérêt dans le commerce en aidant leur mère au magasin.

Malheureusement, à la suite d’un accident, Denis Bersoult est contraint de quitter la Marine nationale après 15 ans de services et est immobilisé au magasin. Afin de l’aider dans les livraisons, Joël Bersoult, qui a suivi ses traces en intégrant la Marine nationale en qualité de technicien radio, décide en 1975 d’abandonner sa carrière militaire pour rejoindre son père. Deux ans plus tard, il est rejoint par son frère Jean-Pierre, après que ce dernier a obtenu son BEP électrotechnique. Prenant les choses en main, les deux frères décident alors d’agrandir la surface de vente du magasin. Transformant le rez-de-chaussée de la maison, réaménageant la cuisine et la salle à manger familiales à l’étage, ils libèrent ainsi de l’espace, permettant au commerce de passer de 50 m2 à 150 m2. De même, l’équipe s’enrichit de nouveaux membres pour atteindre 10 personnes.

Jugeant que la surface de vente devient trop petite pour suivre l’évolution de la demande, Joël et Jean-Pierre déménagent en 1990 et vont s’installer 500 m plus loin. Investissant leur plan d’épargne personnel dans le rachat d’une ancienne station-service désaffectée, les deux frères se lancent un véritable challenge en créant un grand magasin de 1 000 m2. Plus qu’une volonté d’augmenter leur chiffre d’affaires, le projet s’inscrit avant tout dans une perspective d’évolution. Préférant investir dans l’amélioration du point de vente plutôt que dans le développement du personnel, Joël et Jean-Pierre s’en tiennent ainsi à une équipe réduite de 10 salariés.

Désireux de développer leur commerce, et en raison de l’investissement réalisé, les deux frères s’imposent une discipline de travail rigoureuse. Subvenant à leurs besoins au moyen de leur seul plan d’épargne, ils ne perçoivent aucun salaire dans les premiers temps. De même, en ce qui concerne les horaires de travail, les deux frères, qui gèrent le magasin dans la journée, se mettent à disposition le soir afin d’assurer les livraisons auprès des grandes surfaces. Quant au rythme de travail, contrairement aux autres commerces, leur magasin est ouvert en continu les week-ends et le lundi.

Une volonté de développement

Grâce à cette rigueur, les deux frères réalisent en 2004 un chiffre d’affaires de 4,3 millions d’euros. Gagnant en importance sur Rouen, la renommée de leur point de vente leur permet bientôt d’envisager de nouvelles perspectives de développement. Outre l’élargissement de l’effectif du point de vente à 25 personnes en 1998, Joël et Jean-Pierre décident en octobre 2004 de faire l’acquisition d’un second point de vente, à Yvetot. Ancien adhérent Expert, le point de vente leur permet de se rapprocher du réseau. Situé en centre-ville et disposant d’une surface de 150 m2, le magasin constitue en outre une formidable opportunité. D’autant qu’elle est le fruit du hasard ! Proposée par le Tribunal de Commerce de Rouen, la reprise du fonds de commerce du magasin est néanmoins conditionnée par la reprise des 5 membres du personnel. Jugeant l’affaire intéressante pour leur implantation sur la région, les deux frères, qui espèrent profiter de la tenue prochaine de la braderie d’Yvetot pour donner une impulsion à leur nouveau point de vente, conviennent alors d’un accord avec le Tribunal de Commerce.

La reprise du point de vente d’Yvetot constitue la première étape de l’expansion du groupe Bersoult. Elle est suivie en décembre 2004 par l’acquisition d’un troisième magasin, à Mont-Saint-Aignan. Comme précédemment, le choix est là encore stratégique. Outre l’élargissement de la zone de chalandise au second plateau de Rouen, le site est également desservi par la proximité d’une zone commerciale dynamisée par la présence d’un centre commercial Carrefour. Arrêtant leur choix sur un bâtiment vitré désaffecté de France Télécom de 1 600 m2, situé en bordure de la route, Joël et Jean-Pierre Bersoult décident de contacter la mairie de Mont-Saint-Aignan afin de soumettre leur projet. En rupture avec les implantations de bureau proposées par d’autres entreprises, leur proposition est acceptée. Soucieux d’élargir le choix de leurs produits au sein du point de vente, Joël et Jean-Pierre décident de déposer un dossier CDEC afin de demander l’autorisation d’aménager l’étage. Se heurtant à quelques difficultés de conformité, l’agrandissement du magasin est finalisé en janvier 2006, doublant ainsi sa surface de vente.

Bien que leur apportant une assise plus confortable sur la région rouennaise, l’expansion du groupe Bersoult contraint bientôt les deux frères à repenser également la question du stockage. Chaque point de vente étant doté d’un stock propre, le stockage nécessite parallèlement de développer les ateliers. Aussi décident-ils d’agrandir le site de Maromme la Maine à 2 000 m2 pour accueillir des ateliers plus vastes, offrant en outre une zone de stockage plus importante.

À votre service

Bien qu’aujourd’hui acquise au bout de 50 années de présence dans le paysage rouennais, la notoriété du groupe Bersoult ne doit cependant rien aux campagnes publicitaires mais plutôt à l’impact du bouche-à-oreille. Affirmant une volonté délibérée de se distinguer de la concurrence en investissant davantage dans les hommes plutôt que dans le marketing, Jean-Pierre Bersoult se désintéresse de la publicité, préférant œuvrer en faveur de la satisfaction client. Et la proximité d’une zone commerciale à Mont-Saint-Aignan en est la parfaite expression ! En effet, si la clientèle se déplace sur le point de vente, en quête de haut de gamme, beaucoup de clients viennent également y trouver une qualité de service à l’écoute de leurs attentes qui passent immanquablement pour Jean-Pierre Bersoult par la présence au sein du point de vente de techniciens spécialisés.

Plus largement représentés que les vendeurs, les techniciens constituent la principale force du groupe Bersoult qui a ainsi su gagner en notoriété grâce à la qualité de leurs prestations.
Instituée dès le départ, cette démarche en faveur de la qualité du service à la vente, au sein de laquelle les techniciens représentent des enjeux majeurs, emporte la nécessité de recruter les meilleurs d’entre eux, non seulement comme personnel itinérant mais également comme vendeurs. A cette fin, le groupe Bersoult a mis en place un programme interne permettant à des jeunes en formation de venir travailler par groupe de 6-7 personnes le samedi et durant les vacances scolaires. Faisant l’objet d’un contrat étudiant, ces embauches permettent de compléter la formation acquise lors des stages réalisés auprès des points de vente au cours de l’année. En outre, cela a un avantage notoire au moment de l’embauche définitive, celui de pouvoir recruter des jeunes déjà sensibilisés à la façon de travailler du magasin.

Une force humaine et technique

Fort d’une équipe de 87 personnes, le groupe Bersoult a par conséquent structuré son personnel en accord avec cette ligne directrice. Par conséquent plus nombreux, les techniciens (15 techniciens antenne, 11 techniciens TV, 9 techniciens ménagers et 3 techniciens informatiques) côtoient les vendeurs, sans toutefois se soustraire à eux dans leur rôle. Bien au contraire, leur présence apporte un complément à la qualité du service à la vente. Composée de 35 personnes, l’équipe commerciale est complétée par 3 employés au stock et d’1 personne à la maintenance. Enfin, l’administration du groupe est assurée par 8 personnes, la direction étant quant à elle gérée par Joël et Jean-Pierre Bersoult.

En outre, et afin de développer la prestation de service proposée au sein de ses points de vente, une consultante culinaire, Magalie Tessier, propose depuis cette année des ateliers de cuisine pour les particuliers et les entreprises. Organisées deux fois par semaine, sur des thématiques pouvant être consultées sur le site Internet ou bien à l’intérieur du magasin de Mont-Saint-Aignan, ces sessions par groupe de 7 personnes rencontrent aujourd’hui un franc succès.